ASSEMBLÉE DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER

Lettre n°5 : mai-juin 2010 - NOUVELLES DE L'AFE

L'Assemblée Générale de l'AFE s'est donc réunie début mars. C'est d'abord l'occasion pour les élus que nous sommes de partager les informations de chacun sur les différents problèmes rencontrés par les uns et les autres. Cela nous permet parfois de trouver des solutions plus rapidement et aussi de mettre nos forces en commun pour faire avancer les choses.

 

COMMISSION DES AFFAIRES CULTURELLES, DE L'ENSEIGNEMENT ET DE L'AUDIOVISUEL

A) Bourses et Prises en Charge (PEC)

Quelques chiffres nous concernant sur ces deux sujets. L'augmentation du nombre des élèves dans les établissements français a entraîné une augmentation du nombre des bénéficaires des bourses scolaires.

Après constitution de la réserve légale de précaution, l'Agence dispose d'une dotation de 101,42 M d'euros, soit + 17,8% par rapport à l'exercice précédent.

Les établissements de l'AEFE sont classés en deux groupes : ceux du rythme nord et ceux du rythme sud.

Nous appartenons au rythme sud où il y a une augmentation de 6,29% des effectifs. Le montant moyen des bourses attribuées est en hause de 19% et le taux de satisfaction des demandes de bourses s'élève à 90,08%

À noter que la moyenne des frais de scolarité 2009/2010 du rythme sud est en augmentation de 20,48% par rapport à l'année précédente.

Le nouveau dispositif de prise en charge (PEC) des frais de scolarité est désormais ouvert à l'ensemble des classes de lycée pour l'ensemble du monde.


Le sénateur André FERRAND nous signale l'excellent rapport présenté par la sénatrice Colette MÉLOT devant la commission de la Culture, de l'Éducation et de la Communication au Sénat à la suite de sa visite en Finlande.

Elle avait été étudier la politique éducative pratiquée au Primaire, au Collège et au Lycée dans ce pays dont le système éducatif fait figure de modèle et qui arrive au premier rang des enquêtes de l'OCDE. Vous pouvez le consulter en cliquant sur le lien suivant :

http://www.senat.fr/noticerap/éooç/r09-399-notice.html


B) Nouveau nom des Instituts Culturels

M. Bernard KOUCHNER , Ministre des Affaires Étrangères, a décidé de créer, sous forme d'établissement public, une agence culturelle extérieure ; le nom de cette agence devait être également donné aux 143 centres culturels français qui, à l'étranger, en constitueraient les relais. La Commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées adopta, unilatéralement, un amendement visant à inscrire le nom de l'agence dans la loi et indiquant que ce nom serait « institut Victor Hugo ».

Cela m'a décidée à poser une question au Ministre et à demander aux sénateurs nous représentant de défendre notre point de vue. En effet, tout en comprenant le besoin d'une certaine uniformisation, il m'a paru tout à fait étonnant que les 155 conseillers de l'AFE qui sont, eux, sur le terrain n'aient pas été consultés. Chaque pays, jusque là, avait donné à son Centre Culturel, le nom de l'auteur français qui avait un lien particulier avec lui. Ici, à Maurice, il s'agissait de Charles Baudelaire.

Donner le nom d' « Institut Français » paraissait tout à fait judicieux car il permettrait à chaque pays de garder en « sous titre » le nom de l'auteur cher à chacun des pays concernés.

À ma grande satisfaction, lors du vote de la loi par le Sénat le 22 février 2010 en séance publique, les sénateurs ont fait adopter le nom de « Institut Français » et il sera utilisé désormais à travers le monde.


CAISSE DES FRANCAIS DE L'ETRANGER

En application du décret n° 2010-153 du 17/02/2010, le taux des cotisations des travailleurs indépendants et des personnes sans activité professionnelle est désormais fixé à 8% du plafond, des 2/3 du plafond ou du demi-plafond de la sécurité sociale en fonction de leurs revenus, celui des retraités soit à 4% des pensions, soit à 4,5% du demi-plafond de la sécurité sociale, à compter du 1/04/2010.

En effet, la loi impose à la CFE le respect de l'équilibre financier alors que ces catégories sont en déficit en raison de la croissance de la consommation médicale, en partie due à leur âge et à l'augmentation de leur nombre. Certains constateront, lors de l'appel de cotisation d'avril, que cela représente une augmentation conséquente.


FACILITER LES DEMARCHES POUR LA D2LIVRANCE DES PIECES D'IDENTITE

À titre d'information, la circulaire 95/C du 24 septembre 2007 relative aux conditions de renouvellement des cartes nationales d'identité prévoyait de nombreux cas de dispense de présentation de certificat de nationalité française et un allègement des formalités administratives. De nouvelles mesures ont été prises récemment.

Désormais, les demandeurs souhaitant renouveler leur carte d'identité plastifiée ou leur passeport biométrique ou électronique n'ont à fournir que les pièces élémentaires propres à tout dossier de demande de titre (photographie, justificatif de domicile, formulaire Cerfa, timbre fiscal le cas échéant). Ils n'ont plus à justifer de leur nationalité, ni à fournir d'acte d'état-civil.


DISPARITION D'UN FRANCAIS AUX SEYCHELLES

Félix MAUREL, personnalité très appréciée à Maurice humainement et professionnellement, a disparu aux Seychelles le 7 avril sur l'ile du sud à Farqhuar. Malgré les demandes pressantes de la famille, la décision des autorités françaises aux Seychelles de ne pas faire appel à une équipe de sécurité civile de la Réunion pour accompagner l'armée seychelloise venue le rechercher, sera lourde de conséquences. Chacun sait combien les premières heures sont cruciales dans de telles recherches. Quelles que soient les raisons invoquées, aucun d'entre nous ne saura s'en satisfaire.

Par de là le chagrin de sa famille et les questions qui se posent, demandez vous simplement :

ET SI C'ÉTAIT MOI OU UN DES MIENS ?

Qui doit-on avertir ? Le Consulat de France qui intervient auprès des autorités locales.

De quels moyens pourra-t-on également disposer ? l'Ambassade pourra contacter la Réunion. L'attaché de défense y dispose de bateaux et d'avions, éventuellement le Préfet pourrait faire intervenir des hommes de la sécurité civile.


HAÏTI

96 personnes ont entendu notre appel: Nous avons tranféré 15 225 Euros à Haïti Partenaires. Ils vous remercient du fond du coeur.

 

Permanence : Ambassade de France, le deuxième mercredi de chaque mois de 14h à16h. Prendre RV par mail ou au 728 82 34.

 

Michèle GIRAUD - MALIVEL michele@malivel.com

suivante