ASSEMBLÉE DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER

Lettre n°10 : janvier 2011

TRÈS BONNE ANNÉE 2011 À VOUS TOUS !

Que chacun de vos jours soit saupoudré de Bonheur.

Après m'être rendue en 2010 à Madagascar et aux Seychelles, j'espère en 2011 connaître les Comores.


LE RESSENCEMENT CITOYEN :

Toute personne (garçon ou fille) de nationalité française doit se faire recenser entre la date de ses 16 ans et le 3 ème mois suivant.

À l'étranger, vous devez vous présenter au consulat.

Si vous ne pouvez pas faire ces démarches personnellement, elle peuvent être accomplies par votre représentant légal (parent, tuteur).

Il convient de déclarer :

1° votre nom, vos prénoms, votre date et lieu de naissance ainsi que les éléments concernant vos parents.

2° votre adresse.

3° votre situation familiale, scolaire, universitaire ou professionnelle.

Pièces à fournir : 1° carte d'identité ou passeport.

2° un livret de famille.

Lorsqu'il n'y a pas « journée d'appel »,comme à Maurice par exemple, le consulat joint au courrier signalant l'obligation de recensement , un certificat de recensement. C'est un document aussi précieux que le certificat de nationalité : conservez le soigneusement. Vous devrez le fournir pour présenter les concours et examens d'Etat (dont le baccalauréat).


PRISE EN CHARGE (PEC ) des frais de scolarité

Elle n'est pas automatique pour les élèves de Seconde, Première et Terminale. Dès que vous recevrez votre dossier, complétez-le et adressez-le au Consulat de France. Respectez les délais !


ÉCONOMIE Le Conseil d'administration de l'AFD a approuvé l'attribution d'une subvention de 3 M€ à la République de Madagascar pour la mise en œuvre de stratégies de développement agricole.

Le gouvernement malgache doit développer la productivité agricole afin de nourrir la population et faire face à l'arrivée massive de jeunes ruraux sur le marché du travail. Dans ce but, il a entrepris d'élaborer des stratégies de développement des services et de la formation agricole et rurale. Le projet permettra le développement des services, avec la consolidation du réseau des Centres de services Agricoles (CSA) dans trois régions du Centre-Est du pays, la mise en place d'un Fonds Régional de Développement Agricole dans la région de Vakinankaratra et le renforcement du Service d'Appui aux CSA. Il accompagnera l'évolution du système d'information sur le secteur rural et appuiera la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Formation Agricole et Rurale (SNFAR).

 

MAURICE : garantie ARIZ à la Bank One Limited pour le financement des PME. Le Conseil d'administration de l'AFD a approuvé l'attribution d'une dotation visant à garantir des concours consentis par la Bank One Limited . L'enveloppe des garanties susceptibles d'être accordées est d'un montant maximal de 100 millions de Roupies mauriciennes (contrevaleur plafonnée à 2,6 M€).

Le mécanisme ARIZ est une assurance pour le risque de financement de l'investissement privé. Avec la garantie partielle de portefeuille, le nouveau dispositif ARIZ II permet aux banques de développer leur activité de prêts en faveur des PME, et le maintien ou la création d'emplois. La Bank One Limited résulte du rachat en 2008 de la banque publique First City Bank par le groupe industriel mauricien CIEL et la banque kenyane I&M.

 

OCEAN INDIEN: prévention des risques et gestion des catastrophes naturelles. Le Conseil d'administration de l'AFD a approuvé l'attribution d'une subvention de 2 M€ à la Commission de l'Océan Indien (COI) pour un projet régional de prévention des risques et de gestion des catastrophes naturelles dans la région sud-ouest de l'Océan Indien 

Les îles du Sud-Ouest de l'Océan Indien sont exposées à de nombreux aléas qui peuvent causer d'importants sinistres. Le projet, d'un coût global de 6,5 M€, vise à réduire les pertes en vies humaines et les dommages subis en biens sociaux, économiques et environnementaux, dus à des catastrophes naturelles. Il contient un axe de stratégie générale, des actions de terrain, des actions d'organisation et de fonctionnement de la COI et une analyse probabiliste du risque. Il s'agit d'un projet structurant, au bénéfice des populations défavorisées et des économies locales.

 

MAURICE : Convention CFE / Apollo Bramwell : elle est désormais effective.

 

UN PEU D'HISTOIRE : On a retrouvé Henri IV… En tout cas sa tête. Clin d'œil de l'histoire, alors que l'on célèbre le 400 ème anniversaire de la mort du « bon roi », assassiné par Ravaillac en mai 1610, une équipe de chercheurs français a authentifié son crâne, conservé par un retraité.

Leurs conclusions : la tête brunie, où l'on distingue la trace d'une barbe et d'une moustache aux poils roux et blancs mêlés, est bien celle d'Henri IV, dont le cadavre avait été exhumé et décapité à Saint-Denis par les révolutionnaires en 1793. Tache sombre sur le nez, boucle d'oreille à l'oreille droite, une cicatrice aux lèvres datant d'une tentative d'assassinat en 1594, le crâne correspond au moulage fait juste après la mort du « Vert galant » et conservé à la bibliothèque Sainte-Geneviève.

 

Michèle GIRAUD - MALIVEL michele@malivel.com