ASSEMBLÉE DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER

Lettre n°19 : avril - mai - juin 2013

RÉFORME DE L'ASSEMBLÉE DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER

Tout d'abord, je remercie tous ceux d'entre vous qui ont envoyé aux ministres concernés le message de soutien pour défendre l'AFE.

La réforme, ayant été discutée au Sénat, devait passer à l'Assemblée Nationale mi-avril. J'ai donc attendu pour pouvoir vous en donner les grandes lignes. Toutefois, l'agitation qui a régné en France a poussé le Gouvernement à en repousser la discussion en mai. Le Sénat avait amendé le texte dans le sens demandé par les conseillers de l'AFE, toutes tendances confondues. Cependant, la commission des lois de l'Assemblée Nationale a fait fi de ces amendements et a préparé un autre texte. Il nous est donc impossible de savoir ce qui va sortir de cette discussion, je ne peux donc que vous en signaler les grandes lignes.

Comme vous le savez, un peu plus de 400 conseillers consulaires seront élus de par le monde. La parité est exigée. Ces conseillers voteront ensuite pour désigner parmi eux les 102 qui feront partie de ce qui devrait s'appeler le Haut Conseil des Français de l'Étranger. Députés et sénateurs ne siègeront plus désormais avec les conseillers, ce que nous déplorons fortement car nous pouvions faire passer des messages aux deux Chambres.

Les 400 conseillers constitueront le collège électoral qui élira en septembre 2014 les 6 sénateurs dont le mandat vient à expiration. Bon nombre d'entre eux n'ayant jamais siégé à l'AFE, ne connaîtront pas vraiment les candidats éventuels. Nous craignons que cela ne provoque, comme pour les législatives, une "bipolarisation" de la vie politique, les grands partis pouvant constituer et soutenir des listes à travers le monde. Nous avions tous demandé que l'UFE et l'ADFE puissent jouer un rôle à cette occasion. Le Sénat l'avait accepté, mais l'Assemblée l'a refusé.

Enfin, et c'est peut-être le pire, le découpage des circonscriptions a été modifié plusieurs fois. À l'heure actuelle, le monde est divisé en 5 continents, ce qui est certes normal d'un certain côté, mais les 100 conseillers dévolus à l'Afrique seront élus par TOUS les pays d'Afrique. Si vous réalisez le nombre de Français inscrits au Maroc et le nombre de Français à Maurice, vous comprendrez qu'il va être bien difficile d'obtenir un siège pour Maurice au futur Haut Conseil ! Le précédent découpage nous mettait en compagnie de 27 pays allant du Tchad à l'Afrique du Sud. Nous n'avions droit qu'à 3 conseillers qui pourraient aller à Paris pour 51 000 électeurs... Enfin, l'AFE était renouvelée par moitié tous les six ans. Pour accélérer la réforme, le gouvernement va proroger d'un an le mandat de ceux qui venaient à élection en 2013 et raccourcir les mandats de NOTRE zone de 2 ans afin de prévoir de nouvelles élections en 2014 ! Nous nous attendons donc à une dissolution de l'AFE en fin d'année.


RÉFORME DU SYSTÈME DES BOURSES

La prise en charge en seconde, première et terminale ayant été abandonnée, nous avons travaillé sur la refonte du système des bourses. Le candidat François HOLLANDE avait assuré que le montant intégral de la PEC serait affecté aux bourses. Il n'en a rien été. Notre commission a émis le voeu que la somme non affectée, s'élevant à 15,2 millions d'euros, soit réintégrée dans le budget de l'Action Extérieure de l'État dans le cadre de la prochaine Loi de Finances rectificative conformément aux engagements pris et à la priorité donnée à la jeunesse et à l'éducation.

En effet, le nouveau mode de calcul des bourses nous parait susceptible de provoquer le retrait de certaines familles de nos établissements français dont les frais de scolarité augmentent régulièrement, quelles qu'en soient les raisons.


LES 60 ANS DU LYCÉE LABOURDONNAIS

Une belle fête réunit les anciens élèves autour de "leur" lycée, de tout son encadrement et des membres de la Compagnie de Labourdonnais, présidée par Henri de CHAZAL, en présence de SE Monsieur Jean-François DOBELLE, Ambassadeur de France, de M. Jean-Luc MASLIN, Conseiller de Coopération et d'Action Culturelle

Madame Anne-Marie DESCÔTES, Directrice de l'AEFE, s'était déplacée pour l'occasion et en avait profité pour visiter le réseau des établissements français de Maurice qui l'a impressionnée.

Notre député, Alain MARSAUD, avait tenu à être présent également.

Quel chemin parcouru depuis la petite classe "familiale" créée en1953 dans une maison particulière.

C'est maintenant un établissement d'excellence dont le taux de réussite au bac est absolument remarquable. Il fait la fierté de tous et propose désormais même un enseignement "post bac" en collaboration avec l'Institut d'Études Politiques.


2013 en un mot: Les internautes du monde entier sont invités à choisir jusqu'au 20 mai le mot de l'année 2013 parmi douze termes, à l'initiative du 9e Festival du Mot de La Charité-sur-Loire (Nièvre), du 29 mai au 2 juin. Les mots proposés en 2013 sont : anaphore, cap, compétitivité, couac, déficit, fraude, impacter, mensonge(s), traçabilité, transparence, visibilité, voyeurisme. Clôture du scrutin le 20 mai à minuit, sur www.motdelannee.fr, ainsi que sur ceux de 20 Minutes (www.20minutes.fr), TV5MONDE (www.tv5monde.com) et France Inter (www.franceinter.fr), partenaires du festival.

 

Michèle GIRAUD-MALIVEL

Michèle GIRAUD - MALIVEL michele@malivel.com