ASSEMBLÉE DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER

Lettre n°20 : novembre 2013

OCTOBRE / DÉCEMBRE 2013


Nouvel Ambassadeur

Tout d’abord, je voudrais souhaiter la bienvenue à notre nouvel ambassadeur, Monsieur Laurent GARNIER, ainsi qu’à son épouse et à leurs enfants. Nous nous réjouissons de les accueillir à Maurice « où la mer chante et dorment les oiseaux » comme le dit si bien Paul-Jean TOULET.


Réforme de l’AFE

La loi ayant été votée et ratifiée, sans la moindre concertation constructive avec les élus de tous bords, nous en savons maintenant un peu plus sur les prochains modes de désignation des différents conseillers et délégués consulaires.

Cette réforme, mise en œuvre à coûts constants, portera à plus de 500 le nombre des grands électeurs qui éliront, dès 2014, 6 des 12 sénateurs représentant les Français établis hors de France. Le corps électoral sera donc notamment constitué de 444 « conseillers consulaires ». Cette nouvelle catégorie d’élus, issus du suffrage universel direct, aura pour fonction première de siéger, avec voix délibérative, dans les comités et commissions consulaires rénovés, baptisés : conseils consulaires. Sous la présidence du chef de poste, ils traiteront de toutes les questions intéressant directement les Français de leur circonscription : bourses scolaires, allocations sociales, formation professionnelle, sécurité.


Le nombre des élus à la nouvelle Assemblée des Français de l’Étranger sera moindre et les circonscriptions qu’ils représenteront ont été profondément remaniées. En effet de 155, ils passeront à 90 . Pratiquement, les 444 élus au suffrage universel direct au premier tour devront désigner 90 d’entre eux pour les représenter à Paris aux sessions de l’AFE.

Que va-t-il en être pour notre circonscription ? Le mandat que vous m’aviez confié, ainsi qu’aux trois conseillers élus à Madagascar pour la zone Océan Indien, courait jusqu’en 2016. Il va être amputé de deux ans !

Vous allez devoir élire 4 conseillers consulaires pour représenter Maurice et les Seychelles qui sont réunis dans une même circonscription consulaire (c’était notre souhait depuis longtemps mais pas dans cette configuration), MAIS nous faisons partie d’une circonscription globale qui comprend 25 pays allant du Nigéria à l’Afrique du Sud !

Ces 25 pays vont avoir élu 38 conseillers consulaires qui auront pour mission, à leur tour, d’en élire 5 pour les représenter à la nouvelle AFE.

Autrement dit, alors que chacun d’entre nous connaissait directement les problèmes de sa circonscription, les 5 qui représenteront la zone à l’AFE devront se baser sur les rapports de leurs collègues pour suivre les dossiers. Les petits pays auront très peu de chances d’y être représentés.

Maurice avait mis longtemps à être représentée à l’AFE, il est hors de question que notre représentation soit balayée ; c’est pourquoi je mènerai encore une liste pour l’élection des conseillers consulaires et je serai candidate pour le second tour afin que Maurice ait toujours un siège à l’AFE, si je suis élue à Maurice au premier tour bien entendu.

J’espère vraiment que vous soutiendrez ce combat et que vous me renouvellerez votre confiance. Soyez nombreux à aller voter. Faites savoir aux Français autour de vous qu’il faut être inscrit sur les listes consulaires avant le 31 décembre.

Le vote par correspondance ayant été supprimé, vous pourrez voter à l’urne, par procuration ou choisir le vote électronique.


Élections européennes

Elles auront lieu, très probablement, le 25 mai 2014, le même jour que les élections consulaires. Vous allez pouvoir voter pour élire des députés européens. Il semble que les Français de l’étranger devront voter pour les candidats qui se présentent en île de France.

J’imagine déjà l’avalanche de professions de foi qui va nous submerger !


Le 1% artistique

Saviez-vous qu’une réglementation française concernant la décoration des constructions publiques et appellée le « 1% artistique » impose aux maîtres d’ouvrages publics de réserver 1% du coût de leurs constructions à la commande ou à l’acquisition d’une œuvre d’art spécialement conçue pour le bâtiment concerné ? Appliqué aux bâtiments de l‘éducation nationale en France, ce « 1% » n’est, hélas, pas mis en application dans nos bâtiments scolaires à l’étranger. À quoi est-il alors attribué…?

Michèle GIRAUD-MALIVEL